Le community manager est la personne chargée de créer, gérer, modérer et stimuler les relations et interactions en ligne avec et autour de la marque. C’est une sorte de passerelle entre le public fidèle et l’entreprise. De plus, il est celui qui représente l’entreprise ou le visage de la marque auprès de la communauté.

Avez-vous le rêve de devenir un community manager ? Eh bien, il est alors temps de sortir de ce rêve et de vivre cette réalité. Pour cela, je vais vous montrer dans cet article toutes les différentes étapes à suivre pour bien débuter ce métier. Ensuite, quelques méthodes efficaces à adopter pour gagner de l’argent en tant que gestionnaire de communauté. C’est alors, les différents points que je vous invite à découvrir dans cet article. Commençons !

Quels sont les objectifs d’un community manager ?

community managerL’un des plus grands objectifs du gestionnaire de communauté est l’interaction avec les clients potentiels. Pour ce faire, il doit se servir des outils d’écoute pour suivre les retours et l’implication des utilisateurs. Il peut également choisir de créer un compte social distinct avec le nom de l’entreprise pour mettre en place une voix plus individuelle. Ainsi, il peut facilement se rapprocher des membres de la communauté.

Par ailleurs, lors d’événements, ce personnage utilisera probablement les médias sociaux pour représenter l’entreprise et communiquer avec ses fans. Alors, l’utilisation de bons et de promotions peut aider à renforcer la bonne volonté de la communauté et l’intérêt pour la marque.

De surcroît, la fidélité et l’engagement sont des KPI (indicateurs clés de performance) étroitement liés à l’augmentation des ventes. À cet effet, il doit se présenter de manière authentique aux yeux de l’utilisateur. C’est est le véritable résultat à atteindre par un gestionnaire de communauté. Enfin, la plupart des gens n’arrivent pas à faire la nuance entre le métier de community manager et celui de media manager. Alors voyons un peu à quoi ressemblent ces deux métiers dans la section suivante. 

Lire aussi : Découvrez tout sur le métier de Social Media Manager

Différences entre community manager et social media manager

Comme mentionné, la gestion des comptes de médias sociaux nécessite beaucoup de temps, certaines compétences et une grande attention. En effet, ce sont des caractéristiques que les entrepreneurs ne possèdent pas.

Pour cette raison, les entreprises nomment des employés pour gérer les comptes de médias sociaux de la marque. Mais aujourd’hui, dans les petites entreprises, ce rôle est rempli par une seule personne ayant les responsabilités suivantes : 

  • Le support client, 
  • Les activités de marketing numérique
  • Production de graphiques,
  • Et le contenu.

Désormais, surtout, dans les moyennes et grandes entreprises, il y a au moins deux personnes qui remplissent ce rôle : le social media manager et le community manager. Ces deux métiers sont trop souvent superposés, car apparemment identiques, voire très proches, cachent des différences considérables.

Le social media manager se concentre sur le plan éditorial, sur la création et la diffusion des contenus, suivi d’un suivi par des analyses adaptées. Tandis que, le community manager, concentre son travail sur la définition des lignes directrices à dicter et faire respecter par la communauté en ligne. De plus, il facilite la conversation entre les membres.

Les deux personnalités collaborent pour la conception de la campagne et la gestion des réseaux sociaux pour recruter le plus de membres possibles. Ainsi, ils se réfèrent tous deux au responsable marketing ou responsable de la communication.

Toutefois, le gestionnaire de communauté crée plutôt une publication dans le but de créer des interactions et des conversations entre les utilisateurs. Ensuite, il pourra mesurer le succès de sa publication avec des données qualitatives telles que le sentiment, ou la qualité de l’engagement. Maintenant, que vous connaissez la différence entre ces fameux métiers, voyons, alors les directives à suivre pour devenir un bon gestionnaire de communauté. 

Les lignes directrices pour devenir community manager

Dans un monde caractérisé par la prolifération des opportunités et des différences ; il semble impossible d’établir un chemin précis capable de conduire droit au but. Ainsi, le chemin qui mène à devenir community manager est difficile à décrypter, car il est tortueux et en permanence imprévisible. Mais à travers les conseils ci-dessous, vous pouvez débuter ce métier facilement. Alors suivez bien ces différents conseils. 

  • À l’université, choisissez une filière humaniste. Par exemple : 
  1. La psychologie, 
  2. La sociologie, 
  3. Gestion des médias, 
  4. L’anthropologie,
  5. Le journalisme, 
  6. Ensuite, la communication, 
  7. Puis enfin, les langues et la communication pour les entreprises. 

Cela vous permettra de comprendre le comportement humain et la dynamique qui le régit. Bien entendu, le choix d’autres adresses n’exclut pas du tout la possibilité de devenir gestionnaire de communauté.

Découvrez également : Quels sont les avantages d’une agence SMMA pour votre business ?

  • Saisissez chaque opportunité qui se présente à vous pour créer une communauté en ligne.
  • Développez vos connaissances commerciales : c’est-à-dire, familiarisez-vous avec des concepts tels que la mesure des résultats, la stratégie de communication et le ROI (Retour sur Investissement).
  • Parlez à d’autres professionnels de la communauté.
  • Trouvez un mentor extérieur à votre entreprise pour avoir un point de référence désintéressé, ainsi qu’un sponsor interne capable de valoriser votre travail.
  • Restez en contact avec votre communauté. Être toujours à jour dans un processus d’évolution constante.
  • Enfin, vous devez avoir un intérêt profond et une capacité à gérer les relations, les communications, l’organisation et l’engagement. Ce sont des exigences essentielles pour toute personne abordant cette profession.

Les compétences essentielles pour devenir community manager

Les parcours professionnels qui viennent d’être décrits montrent à quel point le chemin qui mène à devenir community manager est mystérieux, étrange et tout à fait personnel. En fait, c’est un métier qui change d’entreprise en entreprise et en constante évolution. Il est étroitement lié au dynamisme et aux mises à jour des réseaux sociaux et aux usages des utilisateurs. En réalité, devenir community manager, c’est connaître en profondeur, plus que tout sur un fan. Vous devez avoir par exemple, de l’énergie pour stimuler la collaboration des membres et consacrer du temps aux activités de création. De même que la médiation, la gestion et d’interaction.

Tout cela, comme nous le verrons plus tard, prendra en compte : 

  • La planification, 
  • Appels et les réunions avec les membres de l’équipe, 
  • L’interaction avec les utilisateurs, 
  • La publication et la gestion de contenu visant à élargir la communauté et à la maintenir en vie.

Toujours pour vous aider à débuter aisément ce métier, j’ai essayé de réaliser pour vous, l’identité du bon gestionnaire de communauté. C’est-à-dire, une liste des compétences nécessaires pour mener à bien le travail quotidien. En plus de cela, une liste des caractéristiques personnelles que le candidat community manager doit posséder ou acquérir.

Community manager : compétences en communication

Il ne faut pas oublier qu’il s’agit de communication. Un bon community manager doit être capable de parler avec et à travers les médias, avec les membres de la communauté, avec les membres de l’équipe. De surcroît, avec des personnes extérieures à la communauté pour favoriser leur entrée dans la communauté.

Ainsi, vous devez savoir formuler le bon message. Qu’il s’agisse de recruter, d’interagir avec les utilisateurs, de respecter la discipline ou de gérer les moments délicats. Les compétences en communication servent aux gestionnaires de communauté pour que les gens se sentent les bienvenus et se divertissent.

Ceci peut vous intéresser : Quelle est la mission d’une agence marketing ?

Compétences organisationnelles

Devenir un bon community manager, c’est jongler entre différents projets, petites tâches opérationnelles régulières et développement de process. Cela peut aussi être un travail de plus de huit heures par jour dans lequel vous gérez des rapports, des délais, des relations avec les membres de la communauté.

Vous devez être capable de diviser le temps et de prioriser, notamment autour des délais à respecter. Et cela, sans jamais négliger l’effort pour engager des conversations sur le forum en ligne, gérer les éventuels conflits, promouvoir la marque et engager de nouveaux utilisateurs. Alors, pour améliorer continuellement le service offert, il est nécessaire de mesurer les résultats obtenus grâce à la collecte de données quantitatives. Comme exemple, des statistiques d’utilisation ou des données qualitatives sur les expériences des membres de la communauté.

 Ensuite, collecter ces informations, les classer sous des formes adaptées, les analyser pour modifier ou confirmer une opération. Cela permet à la communauté des gestionnaires de savoir ce qui se passe et ce qui ne va pas avec le travail pour répondre aux besoins des abonnés. Enfin, interpréter les indicateurs clés et agir en conséquence est la solution à la fois aux problèmes existants. De même que ceux qui pourraient survenir à l’avenir.

Compétences transversales

Le rôle de community manager requiert un grand esprit d’adaptabilité et une polyvalence extrême. Ce sont les compétences les plus demandées, car les tâches à effectuer sont infinies et difficiles à programmer. Alors, il faut savoir créer et connaître de nombreux outils, il faut savoir écouter les utilisateurs et interpréter leurs besoins. 

De plus, il faut une grande flexibilité et le désir de se mettre à jour en permanence pour répondre aux changements qui se produisent parmi les membres. Que cela soit sur les réseaux sociaux, dans l’entreprise ou sur les produits. 

  • La diplomatie, 
  • Les relations publiques, 
  • Et les compétences en développement commercial.

Ces trois facteurs sont les principes clés pour le succès du community manager en tant qu’ambassadeur de la marque. Alors, si vous possédez cette compétence, vous pouvez gagner facilement de l’argent sur le réseau social Instagram. À cet, je vous recommande gratuitement la formation Le Protocole AMZ

Enfin, voyons les caractéristiques qu’un bon gestionnaire de communauté doit avoir. 

Lire également : Gestion des médias sociaux d’entreprise : outils et astuces à connaître

Les 05 caractéristiques d’un bon community manager

community managerComment savoir si vous pouvez devenir un bon community manager à l’avenir ? Les compétences s’acquièrent avec le temps, l’expérience et le désir d’apprendre. En fait, il n’y a pas de chemin obligatoire, mais tout au plus des lignes directrices et des conseils. Nous avons identifié 10 caractéristiques personnelles qu’un bon community manager doit avoir. Découvrez combien et lesquels vous avez :

1. Collaboratif

Un bon community manager doit être collaboratif avec sa communauté. En fait, il doit répondre aux critères ci-dessous :

Reconnaissez-vous les contributions des autres ? Êtes-vous capable de connecter sans problème des personnes de différents horizons et de différents groupes ? Êtes-vous prêt à demander de l’aide si nécessaire ? Partagez-vous des connaissances personnelles ? Pouvez-vous créer des réseaux significatifs ?

2. Curieux

Êtes-vous prêt à rester à jour sur un certain sujet ? Êtes-vous intéressé à demander à d’autres personnes de partager leurs connaissances et leurs expériences ?

3. Dynamique

Vous aimez obtenir les résultats souhaités ? Pouvez-vous équilibrer l’analyse avec l’action ? Êtes-vous capable de fixer des normes élevées ?

4. Influent

Pouvez-vous obtenir le soutien et l’engagement des autres, même sans autorisation formelle ? Êtes-vous capable de résoudre les différences et de déterminer les besoins, en trouvant des solutions qui profitent à tous ? Pouvez-vous créer un travail d’équipe au-delà des limites organisationnelles ?

5. Amical

Vous entendez-vous avec tout le monde ? Pouvez-vous facilement créer de nouvelles relations ? Êtes-vous respecté et populaire en tant que professionnel, ami et collègue ?

Découvrez les 5 phases du travail d’un community manager

Si vous aspirez au métier de gestionnaire de communauté, vos principales missions sont :

Calendrier : alignez les membres de la communauté, les conférenciers et organisez des événements.

Hébergeur : démarrez et organisez des webinaires, des conférences téléphoniques et des réunions en face-à-face

Réponse : chaque question dans ce forum doit être répondue et la discussion doit être pertinente. De plus, le comportement doit être approprié.

Publication (post) : partage d’informations pour stimuler les interactions et les conversations entre les membres de la communauté.

Développer : attirer de nouveaux membres, partager du contenu et des discussions, élargir la communauté.

C’est la synthèse extrême des tâches du community manager. Mais nous voulons entrer dans les détails des 5 phases.

1. Community manager : découvrez vos racines

Pour développer la communauté en ligne, la première chose à faire est de comprendre ce qui lie ces personnes ; pourquoi la communauté s’est formée et à quels besoins ils doivent répondre. De ce fait, le moyen le plus rapide et le plus efficace de le savoir est de vous adresser directement à votre cible : comment ont-ils découvert l’existence de la communauté ? Pourquoi les ont-ils rejoint ? Sont-ils satisfaits ? Que voudraient-ils améliorer ?

Lorsque vous vous rapportez à la communauté, tenez compte du fait qu’il y a 4 grands groupes de personnes :

  • Impliqué

Il faut beaucoup d’attention lorsqu’on traite avec les membres de la communauté les plus engagés. Ce groupe de personnes est la voix la plus importante de la communauté et leurs opinions sont d’une grande importance.

  • Silencieux

Écouter les voix les plus fortes est assez simple, mais il est important de ne pas négliger les membres les plus silencieux de la communauté. Car l’opinion de ce groupe de personnes est très importante. Ils sont ceux qui s’intéressent le plus au bien-être et au succès de la communauté.

  • Expérimenté

Les communautés sont extrêmement dynamiques, sensibles à l’évolution du contexte, des réseaux sociaux, des concurrents et de bien d’autres facteurs. Pour cette raison, les membres dits vétérans sont très importants pour comprendre la direction que prend la communauté.

  • Débutants

Les nouveaux arrivants sont la pierre angulaire du bien-être de la communauté. Ce groupe de personnes représente le porteur sain de nouvelles données précieuses, à comparer avec les données des anciens combattants. Ainsi, il est très important de pouvoir suivre leur comportement pour comprendre comment améliorer le processus d’adhésion et d’initiation à la communauté.

Ceci peut vous intéresser : Comment mettre en place une agence marketing et communication ?

2. Trouvez votre voix

Une communauté qui fonctionne, reflète la voix et la pensée de son community manager, ainsi que les objectifs fixés. Alors, si le but est de diffuser des connaissances, il est conseillé d’encourager le partage d’un ton accessible. Mais si le but est de se conseiller dans les moments difficiles, le ton doit être plus doux et plus encourageant. N’oubliez pas que l’engagement communautaire doit être spontané et naturel et ne jamais être forcé ou motivé par un double objectif.

3. Choisissez les plateformes les plus adaptées

Analysez toutes les plateformes potentielles où vous pouvez créer la communauté pour choisir la plus appropriée pour atteindre les objectifs. Vous devez savoir que chaque plate-forme a des caractéristiques, des points forts et des limites spécifiques. Après avoir compris les caractéristiques des membres de votre communauté et choisi le ton à utiliser ; vous pourrez mieux choisir les plateformes à utiliser et comment les utiliser.

Lors du choix, il est bon de considérer 4 aspects :

  • Les contenus sont-ils partagés dans les fichiers multimédias de la communauté (vidéos, images, documents, gifs, chansons) ?
  • À quoi ressemblent les conversations : longues et approfondies ou courtes, impulsives et rapides ?
  • Quelles plateformes vos membres utilisent-ils et ont-ils utilisés ?
  • La communauté est-elle utilisée uniquement à un niveau personnel ou est-elle également utilisée pour le travail ?

Par exemple, Facebook permet des interactions plus personnelles et directes. Tandis que Twitter encourage une conversation ouverte et le partage d’informations. Linkedin, d’autre part, représente une excellente plate-forme pour le réseautage professionnel et pour encourager la croissance des systèmes B2B (Business to business). Enfin, Instagram est parfait pour les publications riches en graphiques où les images sont les vraies stars. Vous pouvez également vous servir de cela, pour gagner beaucoup d’argent. Je vous invite à découvrir gratuitement dans la formation La Formule Instagram, comment vous pouvez démarrer. 

REJOIGNEZ LA FORMATION FORMULE INSTAGRAM

4. Community manager : encouragez continuellement les interactions

La communauté a besoin de vitalité, de relations solides et actives entre les membres pour grandir et maintenir un intérêt élevé. A cet effet, le démarrage continu des conversations est la clé du succès. Modéliser le comportement des utilisateurs, pour qu’ils se sentent appréciés et reconnus.

Il faut être présent et disponible, partager la voix positive et répondre aux questions. Ensuite, écouter les critiques et répondre de manière constructive. Essayez également d’être reconnaissant envers les personnes qui aident à maintenir la communauté en vie. Ayez toujours un œil sur les utilisateurs plus expérimentés qui se soucient de la santé de la communauté.

5. Faites attention à la concurrence

Évidemment, la concurrence ne manque pas, même dans le monde des communautés en ligne. C’est pourquoi il est important de garder un œil sur ce que font les concurrents pour les comparer.

Ce sera certainement un moyen de prendre des idées innovantes ou peut-être de vous distancer des comportements indésirables. En fait, donnez à vos membres et aux personnes extérieures à la communauté une raison de préférer votre communauté à vos concurrents.

Cela pourrait aussi être un moyen d’anticiper des problèmes pas encore présents chez vos membres, mais déjà présents dans d’autres communautés. Enfin étudier les solutions et les prévenir.

Lire aussi : Découvrez tout sur le rôle d’une agence marketing

Quel est le rôle du community manager ?

Le rôle du community manager est certainement l’un des rôles les plus importants dans le domaine de la communication entre entreprise et consommateur. Surtout de nos jours où la communication circule de plus en plus vite, notamment sur les réseaux sociaux. 

Il existe de nombreuses communautés toujours à la recherche de membres dédiés à la réalisation de ce type d’activité. Et les exigences sont souvent faibles pour un aspirant community manager novice. Souvent, il ne s’agira pas de postes économiquement rémunérés, mais d’une collaboration mutuelle entre plusieurs parties. Ça peut être des parties unies par un intérêt spécifique pour un problème particulier.

Dans la plupart des cas, il s’agit d’une opportunité plus que valable d’acquérir de l’expérience. Autrement dit, un moyen efficace de se préparer à effectuer ce travail dans un contexte corporatif ou entrepreneurial.

Les avantages d’être community manager

community managerAprès avoir exploré le métier de community manager et tout ce qui entoure ce métier en particulier, la dernière question pourrait être : à quoi bon un community manager ?

Eh bien, être capable de fidéliser un client est l’un des objectifs les plus convoités pour chaque entreprise dans tous les secteurs de produits. Qu’il s’agisse de la vente de biens ou la vente de services.

Avoir une communauté active et fidèle en expansion continue représente une excellente opportunité de grandir et de ne pas toujours repartir du point zéro. De même, une bonne gestion de communauté ne concerne pas seulement la promotion de la marque. Il s’agit également d’écouter les précieux commentaires des clients.

En effet, comprendre ce que le public veut et a besoin est un atout dont chaque entreprise peut tirer le meilleur parti pour toujours attirer de nouveaux clients et satisfaire les plus fidèles. Ainsi, être présent, suivre et apporter des réponses aux clients potentiels là où ils expriment et partager leurs émotions est une opportunité à ne pas manquer.

Créer une communauté forte permet de fidéliser ses clients au point d’en faire des ambassadeurs de la marque. Tout est question de transmettre de la valeur et de la faire percevoir aux utilisateurs à travers une approche émotionnelle au quotidien. Tout cela vous permet d’aller au-delà d’un simple service ou produit. Le client achètera la marque, qui a un nom et un visage, et en entrant dans la communauté, il deviendra fidèle et informé de tout ce qui concerne la marque.

La culture de ces relations, la création de contenus de valeur capables d’amuser, de satisfaire et de divertir l’utilisateur conduisent inévitablement à un succès durable.

Découvrez également : Spécialistes du marketing social : que font-ils réellement ?

Community manager : résumé 

Nous voici à la fin de notre charmant voyage sur le métier de community manager. Alors, souhaitez-vous démarrer avec ce métier aujourd’hui ? Pas de panique, vous pouvez y arriver de façon rapide juste en suivant les étapes énumérées ci-dessous. Pour réussir dans votre carrière de community manager, faites de ce guide un compagnon, et vous aurez inévitablement de résultats escomptés.

Alors, en tant que gestionnaire de communauté, savez-vous que vous pouvez gagner facilement de l’argent durant vos heures livres ? Bien sûr que oui.

Aujourd’hui, Instagram est le réseau social le plus populaire et le plus connu de tous les community manager. C’est ce qui vous rend encore le chemin très facile. Vous pouvez encaisser des milliers d’euros sur le réseau social, juste en publiant des images. N’est-ce pas facile ?

Dans cette formation, La Formule Instagram, je vous montrerai gratuitement comment j’ai gagné 2350 €/mois sur Instagram et comment vous pouvez y arriver également. Ensuite, si vous avez des questions ou des suggestions, n’hésitez pas à les notifier dans vos commentaires, nous serons très ravis de vous répondre ! Pour finir, lisez la vidéo ci-dessous pour en savoir plus sur la formation. 

Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]